Les barbouzes sont-elles de retour ?

Fin des années 80, un fort curieux groupe a défrayé la chronique en Belgique.

Il s’agissait du Westland New Post (WNP) qui avait été créé par la Sureté de l’Etat et qui faisait croire à des naïfs qu’ils intégraient un groupe « clandestin » visant à préparer la résistance en cas d’invasion soviétique.

Pour cela, les membres du WNP pénétraient dans divers groupes nationalistes, repéraient les plus « excités » ou les plus radicaux et essayaient de les recruter, soi-disant pour lutter contre le communisme. Mais en réalité, ils firent le sale boulot de plusieurs services secrets.

Cette histoire finit très mal pour nombre d’entre eux qui firent de la prison pour de longues années, certains se suicidèrent, d’autres moururent de façon assez suspecte. Sans compter les dizaines d’idéalistes totalement broyés dans une aventure qui les dépassait nettement et l’image déplorable que tout ceci donna à notre famille de pensée. Encore aujourd’hui, des obsédés gauchistes essaient de lier tout cela aux tueries du Brabant, etc…

Eh bien, il semblerait que certains « officines »  veuillent reprendre ce modèle.

En effet, depuis peu, des gens recrutent dans la mouvance identitaire et patriotique afin de constituer « un réseau de résistance », « un réseau dormant qui fera en attendant juste de la récolte de renseignements »[1].

Exactement les mêmes plans que certains présentaient aux militants du WNP voici une trentaine d’années. Sauf que cette fois-ci, on ne parle plus de lutte contre le communisme mais on utilise la peur, bien souvent justifiée la question n’est pas là, de l’islamisme.

Le but de l’opération étant, au mieux, de ficher les « excités » pouvant potentiellement un jour passer à l’acte. Et au pire, il pourrait s’agir de créer un groupe « sous contrôle » qui aurait vocation à perpétrer des actions violentes. Actions violentes qui seront foireuses, les feront arrêter et permettront ainsi d’accroître la répression contre notre mouvance et un peu faire oublier le terrorisme islamiste.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que vous encourager de ne pas vous laisser embrigader dans ce genre d’aventures qui ne feront que renforcer le système que nous combattons. Et de couper tous les ponts avec toute personne qui se ferait le recruteur de ce genre de groupe, très suspect.

[1] Et qui se dénommerait NJR « Noir Jaune Rouge »

3 réflexions au sujet de « Les barbouzes sont-elles de retour ? »

  1. On voit ici le danger des taupes, dont j’ai déjà fait état à plusieurs reprises. C’est un moyen très efficace pour saboter un parti de l’intérieur. Pour ce qui concerne les tueries du Brabant… les auteurs sont connus mais la raison d’état prime, mais en attendant on en profite pour salir tous ceux qui constituent un danger pour le Nouvel Ordre Mondial, qui sont traités de nazi’s, facsistes, racistes etc…. Il faut le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *